Avatar de l’utilisateur
Messages : 6259

index

Hors ligneMessageDjeunzzz » ven. 13 oct. 2017 19:30

ND2D216323 a écrit :Source of the post On aurait pris quelle position ?

On arrive à des âges où la plus raisonnable est celle du missionnaire.
"Dis-moi ce qui te fait peur, et je te dirai mon programme." (Thomas Bidegain)

Messages : 114

index

Hors ligneMessagePrieto » ven. 13 oct. 2017 20:11

Djeunzzz a écrit :Source of the post Si on peut juste reprendre son sérieux 5mn, ce n'est pas uniquement sur les barrières du parcage visiteur que des anomalies de fixation ont été constatées, mais sur toutes les barrières du stade !
Visiblement, Gest n'avait pas fait appel à la solidité régionale.

Les sardines maffieuses avaient dû copuler avec les goujons de fixation lors d'un match antérieur ...
Au Nord il y a un club majeur, Lille et un club mineur, Lens !

Messages : 901

index

Hors ligneMessagegblosc » ven. 13 oct. 2017 20:16

Des « anomalies » constatées dans la fixation de la barrière effondrée

La barrière du stade de la Licorne à Amiens qui a cédé sous le poids de dizaines de supporteurs lillois le 30 septembre lors du match Amiens-Lille, faisant 29 blessés, présentait des « anomalies » de « fixation », selon l'expertise commandée par le parquet, a annoncé celui-ci ce vendredi.

L'expert et les enquêteurs ont constaté des anomalies dans les modalités de fixation de la barrière métallique dégradée qui s’est effondrée sous la pression des supporters lillois. PHOTO BAZIZ CHIBANEL'expert et les enquêteurs ont constaté des anomalies dans les modalités de fixation de la barrière métallique dégradée qui s’est effondrée sous la pression des supporters lillois. PHOTO BAZIZ CHIBANE

« Les premières constatations effectuées par l'expert et les enquêteurs ont révélé des anomalies dans les modalités de fixation de la barrière métallique dégradée, de même que dans celles des barrières identiques installées dans le stade », rapporte le parquet dans un communiqué. « Ces anomalies portent en particulier sur les fixations des barrières sur le béton et sur la solidarisation des barrières entre elles », précise le procureur.

Une information judiciaire contre X a été ouverte pour rechercher « les éventuelles responsabilités ».

« Ce sont des anomalies et non pas des malfaçons », a fait valoir le vice-président de l'Amiens SC, Luigi Mulazzi. « Nous en prenons acte, tout en rappelant que nous sommes locataires du stade ».

43 victimes se sont fait connaître

La Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé jeudi que le match Amiens-Bordeaux du 21 octobre serait délocalisé au Havre. « Je le regrette car je pense que c'était tout à fait réalisable » de l'organiser à Amiens, avait déclaré le président du club, Bernard Joannin, lors d'une conférence de presse jeudi.

« À ce jour, l'audition des victimes et témoins est toujours en cours. Le nombre de victimes qui se sont manifestées auprès des enquêteurs s'élève à 43 », indique le parquet.

Le nombre de blessés s'est élevé à 29, dont cinq sérieusement atteints.

Messages : 901

index

Hors ligneMessagegblosc » ven. 13 oct. 2017 21:56

Des anomalies sur les barrières de la Licorne

L’enquête chargée de déterminer les causes de l’accident au stade de la Licorne a mis en exergue « des anomalies » sur toutes les barrières et pas uniquement celles qui ont cédé.


Coup dur pour Amiens Métropole, à qui appartient le stade la Licorne, et l’Amiens SC, déjà contraint par la Ligue de football professionnel (LFP) de jouer son prochain match à « domicile » au Havre contre Bordeaux le 21 octobre. Dans un communiqué transmis vendredi, le procureur de la République Alexandre de Bosschère, indique que « les premières constatations effectuées par l’expert et les enquêteurs ont révélé des anomalies dans les modalités de fixation de la barrière métallique dégradée, de même que dans celles des barrières identiques installées dans le stade. »

En clair, tous les garde-corps du stade, et pas uniquement ceux qui ont cédé, sont potentiellement dangereux. Un constat qui pourrait plomber la première saison de l’Amiens SC en Ligue 1 et qui met à mal la thèse de l’entière responsabilité des supporters lillois adeptes des « descentes », cette pratique qui consiste à se ruer en bas d’une tribune jusqu’aux barrières pour célébrer un but.

Selon les premiers éléments fournis par l’expert en métallurgie, les anomalies portent plus particulièrement sur les fixations des barrières sur le béton et sur la « solidarisation » des barrières entre elles. « Ces premiers constats seront complétés et précisés par l’expert dans son rapport, après examen de la documentation technique à sa disposition », explique M. de Bosschère. Quelques heures après la communication du procureur, Amiens Métropole réagissait, de façon laconique, par communiqué : « En l’état actuel des choses, à savoir les résultats d’une enquête préliminaire, nous ne pouvons qu’attendre les suites des investigations (…). »

Jeudi, lors d’une conférence de presse, Alain Gest, président de la collectivité (informée, dès le 4 octobre, de l’ensemble de ces premiers éléments mis au jour par l’enquête), s’était montré plus prolixe, affirmant que « depuis 1999 (date de la construction du stade), aucune remarque, ni par les différentes commissions de sécurité, ni par un bureau de contrôle, n’a été faite sur les garde-corps. Pour entretenir quelque chose, encore faut-il que l’on nous l’ait signalé. » Précision importante (et confirmée auprès de la préfecture de la Somme), les commissions évoquées n’ont rien à voir avec la commission départementale de sécurité qui est passée cette semaine à la Licorne pour examiner les mesures envisagées pour accueillir Bordeaux en toute sécurité (neutralisation des premiers rangs, plus de stadiers, fermeture du kop visiteurs, etc.).

La commission de sécurité de la Ligue passée en début de saison, et qui n’a, semble-t-il, rien vu puisqu’elle a homologué le stade, est, elle, indirectement pointée du doigt… Vendredi soir, M. Gest s’est défendu de toute responsabilité : « Ce sont des anomalies d’origine. Si elles étaient dues à un mauvais entretien, effectivement, nous aurions pu être mis en cause sur ce que nous aurions fait. »

Reste à savoir si ces anomalies pourront être corrigées au plus vite afin que l’ASC puisse retrouver « son » stade. Même si les garde-corps étaient remplacés par des barrières aux normes actuelles (300 kilos de pression supportée par mètre contre 170 actuellement), les travaux et leur homologation devraient prendre du temps.

Messages : 374

index

Hors ligneMessageLudwigVon » ven. 13 oct. 2017 22:37

Si je résume donc, il y avait des anomalies.
Excusez mon style lapidaire...

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1276

index

En ligneMessageraymondbarh » ven. 13 oct. 2017 22:56

Pas bien compris là, au final elles étaient en bon état ces barrières oui ou non ?

Avatar de l’utilisateur
Messages : 2440
Localisation : Le Havre

index

Hors ligneMessagelenormal » ven. 13 oct. 2017 22:59

... ou bien non ou oui ?
“ Si la vue d'un bureau encombré évoque un esprit encombré, alors que penser de celle d'un bureau vide ? ” - Albert Einstein

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1276

index

En ligneMessageraymondbarh » ven. 13 oct. 2017 23:00

Incompréhensible cette histoire, et pas un journaliste pour nous éclairer sur la situation. Bordel, que fait la presse ?

Messages : 901

index

Hors ligneMessagegblosc » ven. 13 oct. 2017 23:05

Lorsque t'es locataire d'un bien, t'es pas censé informer ton proprio de toute anomalie, défaillance ou manque d'entretien du bien que tu loues ?
Chacun se renvoie la balle, c'est d'un amateurisme ...
Mais à la fin, les faits, c'est que l'origine de l'accident n'est pas dû aux dangereux et violents supporters lillois, mais c'est dû à l'anomalie des barrières !

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1276

index

En ligneMessageraymondbarh » ven. 13 oct. 2017 23:07

non mais attends, ça on s'en fout, ce qu'on veut savoir c'est si les fixations des barrières étaient en bon état. Personne pour donner l'info ??

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1895

index

Hors ligneMessagecubi' » sam. 14 oct. 2017 09:08

Alain Gest nous a dit que oui, elles l'étaient.
Bon, c'est Alain Gest qui le dit.
Fiabilité ? 1% je dirais. Il doit être aussi compétent en fixation, soudure et tutti quanti que moi en chirurgie plastique ou en maçonnerie. C'est dire... :-)

Messages : 374

index

Hors ligneMessageLudwigVon » sam. 14 oct. 2017 10:48

Si je résume donc, Alain Gest a fait des soudures en plastique. Si elles sont fiables, je comprends pas tout ce ramdam.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 4724

index

En ligneMessagePO » sam. 14 oct. 2017 11:12

Sur ce que je comprends de ce dernier communiqué, c'est que les ancrages des grilles n'étaient pas conformes, et pas que dans le parcage visiteurs..

Autrement dit, les grilles ont probablement (Je dis bien probablement, sur la base de ce qu'on voyait sur les photos zoomées sur les grilles arrachées le soir du match) été fixées avec des scellement mécaniques (En gros, des chevillages genre "spits") alors que les spécifications devaient sans doute imposer un scellement chimique (En gros², noyer une partie des ferrures d'ancrage dans le béton), ce qui est généralement le cas pour ce genre d'ouvrage soumis à contraintes.

Premier cas, c'est facile, rapide, assez fiable si on n'exerce pas des contraintes d'arrachement régulières dessus (Par exemple, pour le garde corps d'un balcon de particulier). 2nd cas, c'est plus long, mais ça a la durabilité du scellement béton.

Edit : Je viens de relire le communiqué, si en plus les barrières étaient mal fixées entre elles, ça augmente le risque de porte à faux, et donc la contrainte d'arrachement des ancrages.

Le pb, sur ce que je lis sur différents forum qui en débattent, et sur lesquels on a une opposition entre, "C'est de la faute à Amiens, donc match perdu..." et "Si les Lillois ne s'étaient pas jetés sur la grille,, ça ne serait pas arrivé...", et ce à grands coups d'exemples issus de leur expérience en bricolage domestique, c'est que les normes concernant les ERP (Etablissements Recevant du Public) n'ont rien à voir avec celles qui sont imposés à un propriétaire privé.

Une fois la malfaçon avérée, ce qui semble parti pour être le cas;, ça va être une bataille juridique pour savoir qui de l'architecte + MO, du propriétaire, de sa régie d'exploitation, du locataire, de la commission d'homologation des stades de L1, de la commission de sécurité, et d'autres que j'ai sans doute oubliés, est responsable de cet incident grave.

Reste à savoir, si le pouvoir sportif attendra la conclusion juridique pour se prononcer quant aux décisions à prendre à l'issue de ce match arrêté.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1466

index

Hors ligneMessageDogue-Son » sam. 14 oct. 2017 11:42

C'est ce que je te disais la dernière fois, la bataille juridique va durer des plombes, chacun cherchant à s'exonérer.
Et sûrement au-delà de l'échéance sportive de la fin de saison.
Le pouvoir sportif ne pourra ni ne voudra attendre autant ni prendre des risques.
Il me parait fort probable qu'Amiens doive se trouver un stade de repli pour le reste de la saison voire plus, nouveau stade où le match sera sûrement rejoué, ce défaut de fixation impliquant bien plus la collectivité d'Amiens en tant que Maître d'Ouvrage et propriétaire que le club lui-même, a priori simple locataire.

Messages : 654

index

Hors ligneMessagebredt » sam. 14 oct. 2017 15:22

Le match a été arrêté à la 16ème minute sur le score de 0-1 , par la faute du club recevant. Le pouvoir sportif devrait montrer de la fermeté et confirmer le score en définitif.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1464

index

En ligneMessagegglopeze » sam. 14 oct. 2017 22:52

nous reste plus qu'à prendre 3 point sur tapis vert..

Avatar de l’utilisateur
Messages : 158

index

En ligneMessageND2D216323 » sam. 14 oct. 2017 22:53

Djeunzzz a écrit :Source of the post
ND2D216323 a écrit :Source of the post On aurait pris quelle position ?

On arrive à des âges où la plus raisonnable est celle du missionnaire.


C'est pas faut ...

Avatar de l’utilisateur
Messages : 158

index

En ligneMessageND2D216323 » sam. 14 oct. 2017 23:00

J'ai des potes qui m'ont dit ce soir au stade qu'ils avaient entendu à la radio que le match serait rejoué.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 3895

index

Hors ligneMessagelucdelil » dim. 15 oct. 2017 09:16

A Toulouse hier soir

Image
Image
Image
La vie est belle !

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1895

index

Hors ligneMessagecubi' » dim. 15 oct. 2017 09:25

Un immense bravo aux supporters toulousains.
Message très juste.

Je suis arrivé un chouïa en retard hier, est ce que nos supporters à nous ont fait kekchoz dans ce genre là ?


Retourner vers « Avenue du Petit-Paradis »