Avatar de l’utilisateur
Messages : 2214

index

Hors ligneMessageZappa » lun. 7 mars 2016 01:01

Tout doit rester à mon avis à l'initiative de l'arbitre. S'il n'est pas sûr de lui, il demande l'assistance vidéo.
Les arbitres sont jugés à chaque match et les abus de vidéos pourraient faire partie des critères.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 879

index

Hors ligneMessageechoes » lun. 7 mars 2016 06:41

Mais on leur reprochera toujours plus une absence d'utilisation qu'un exces de celle ci ...

C'est vrai que plutot que de changer la règle du coup d'envoi (franchement pour le coup , c'est vraiment inutile ...) ils auraient mieux fait de faire admettre la possibilité d’arrêter le temps effectif en cas de blessures avec soigneurs, de sanctions administratives ou de changements ...

Avatar de l’utilisateur
Messages : 686

index

Hors ligneMessagePLE » lun. 7 mars 2016 09:07

Vous pensez vraiment que l'arbitre aura des doutes quand il arbitrera un PSG Caen ? il faut qu'il y ait un arbitre video independant de l'arbitre central . Il lui communique un incident "video" via un bip comme avec le juge de touche .
« La Photographie ne dit pas ce qui n’est plus, mais seulement et à coup sûr, ce qui a été" R. Barthes

Messages : 4041

index

Hors ligneMessagejames » lun. 7 mars 2016 09:10

Dageek a écrit :tout peux être considéré comme litigieux. Une faute, une touche, un corner, un hors jeu,dès lors qu'il y a but ou occasion de but pour l 'un ou l'autre à la clé et que les partis ne sont pas d'accord..
je ne vois pas comment les arbitres pourront rester maitres de cet outil

effectivement sur le tampon de cordhia par exemple, car moi de loin j'ai bien vu le geste du coude du remois, qui tamponne alors que s'il est embarqué, il doit se protéger aves les mains et non envoyer son coude.
Même si ce n'est pas l'origine de la blessure quoique.
Les papes ont décrété, que la masturbation était un péché.
Mais ne croyez vous pas,que s'il en était ainsi, Dieu ne nous aurait pas fait des bras plus courts?

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1558

index

Hors ligneMessageemille » lun. 7 mars 2016 23:30

Pour rappel
Le recours sera possible pour 4 cas précis !
Identifier un joueur fautif
Valider un but litigieux
Valider un carton rouge litigieux
Valider un péno litigieux

A bien y regarder, on arrêtera peu souvent les matchs.
Je ne défends pas la vidéo, je suis plutôt contre !!!

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1254

index

Hors ligneMessageRastabigoud » lun. 7 mars 2016 23:35

A un moment faut avancer, on ne va pas rester encore un millénaire sans vidéo.

Messages : 428

index

En ligneMessagen.iiicolas » mar. 8 mars 2016 07:38

emille a écrit :Pour rappel
Le recours sera possible pour 4 cas précis !
Identifier un joueur fautif
Valider un but litigieux
Valider un carton rouge litigieux
Valider un péno litigieux

A bien y regarder, on arrêtera peu souvent les matchs.
Je ne défends pas la vidéo, je suis plutôt contre !!!


J ai entendu a la radio(France info je pense) qu a l heure actuelle concernant les penos, c est uniquement question de savoir si la faute a eu lieu dans ou en dehors de la surface sans juger s il y a reellement faute.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1558

index

Hors ligneMessageemille » mar. 8 mars 2016 09:43

n.iiicolas a écrit :J ai entendu a la radio(France info je pense) qu a l heure actuelle concernant les penos, c est uniquement question de savoir si la faute a eu lieu dans ou en dehors de la surface sans juger s il y a reellement faute.

C'est encore mieux !!! Il y a tellement de péno qui sont sujet à interprétation qu'on ne rajoutera pas une couche de polémique.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 6077

index

Hors ligneMessagesolid.snake » ven. 1 avr. 2016 10:51

FIFA, Infantino annonce un arbitrage vidéo à la sauce rugby
Image

En conférence de presse au siège de la Fédération colombienne dans la nuit de jeudi à vendredi, Gianni Infantino, le président de la FIFA, a fait le point sur l'arbitrage vidéo.


Gianni Infantino était en Colombie dans la nuit de jeudi à vendredi. L'occasion pour le président de la FIFA d'évoquer l'arbitrage vidéo dans le football. Le successeur de Sepp Blatter a ainsi annoncé que le FIFA se dirigeait vers un arbitrage vidéo similaire au rugby. Ce système devrait être testé dans 13 championnats différents répartis sur 4 continents via le même système. "Nous allons réaliser des expériences afin de voir quels seront les impacts technologiques sur le football. Nous avons 13 pays qui souhaitent mettre ça en oeuvre. À l'heure actuelle, l'idée approuvée est qu'il y aura un arbitre regardant la vidéo qui pourra parler à l'arbitre principal pour changer une mauvaise décision. L'IFAB (International Football Association Board) veut commencer l'expérience avec les arbitres, puis la développer à partir de là, et non avec les entraîneurs", a-t-il déclaré au siège de la Fédération colombienne.

http://www.goal.com/fr/news/4959/intern ... auce-rugby

Avatar de l’utilisateur
Messages : 6077

index

Hors ligneMessagesolid.snake » mar. 19 avr. 2016 19:58

L'UEFA choisit la société Hawk-Eye pour la goal-line technology pendant l'Euro 2016
Le 19/04/2016
L'UEFA a annoncé mardi avoir choisi la technologie sur la ligne de but développée par la société Hawk-Eye pour équiper les dix stades de l'Euro 2016 (10 juin-10 juillet).
Image
Les buts de l'Euro 2016 seront tous vérifiés par la goal line technology. (L'Equipe)

L'UEFA a annoncé mardi avoir choisi la technologie sur la ligne de but développée par la société Hawk-Eye pour équiper les dix stades de l'Euro 2016 (10 juin-10 juillet). La «goal-line technology» viendra en complément de l'arbitrage à cinq déjà utilisé par l'UEFA. «La goal-line technology et les arbitres de surface (situés derrière les cages) se complètent parfaitement», a estimé Pierluigi Collina, chef des arbitres de l'UEFA.

La technologie développée par Hawk-Eye sera également utilisée lors de la prochaine Supercoupe d'Europe, opposant les vainqueurs de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, ainsi que lors de la prochaine saison de Ligue des champions.

http://www.lequipe.fr/Football/Actualit ... 016/653875

Avatar de l’utilisateur
Messages : 2921

index

Hors ligneMessagedaddycool » mar. 19 avr. 2016 20:01

Et après, les stades concernés gardent le système pour eux?
Cela fait du bien d'être de mauvaise foi, surtout quand on ne sait pas de quoi on parle.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 7028

index

Hors ligneMessageDjeunzzz » mer. 20 avr. 2016 18:35

Et pour quoi faire ?
Si je ne trompe pas, c'est une autre société qui a eu le marché pour la Liguain.
"Dis-moi ce qui te fait peur, et je te dirai mon programme." (Thomas Bidegain)

Avatar de l’utilisateur
Messages : 2921

index

Hors ligneMessagedaddycool » mer. 20 avr. 2016 20:11

Juste pour savoir si cette petite merveille de technologie (qui coûte un bras pour 1 action à vérifier tous les 10 matchs) allait survivre à l'euro. Si d'autres ont le marché de Liguain, dont acte et tant mieux pour eux.
Cela fait du bien d'être de mauvaise foi, surtout quand on ne sait pas de quoi on parle.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 6077

index

Hors ligneMessagesolid.snake » jeu. 8 sept. 2016 21:59

La vidéo arrive en Ligue 1

Publié le 08/09/2016
A partir du mois de mars 2017, les arbitres pourront faire appel à la vidéo sur quelques matches de Ligue 1.

La vidéo en France, c’est pour très bientôt ! Le comité exécutif de la Fédération française de football (FFF) a annoncé jeudi que cette technologie serait utilisée à partir du mois de mars 2017 sur quelques matches de Ligue 1. Entre novembre prochain et cette échéance-là, les officiels se testeront d'abord sans que l’arbitre principal puisse officiellement s’appuyer sur la vidéo qui, rappelons-le, peut être utilisée en cas de but (faute ou hors-jeu), penalty, carton rouge ou mauvaise identification de joueur.

"En France, cette phase d’expérimentation se déroulera sur deux ans et en deux étapes, détaille ainsi la Fédération française de football (FFF) dans un communiqué de presse. Première étape, à partir de novembre 2016: formation et entraînement des arbitres assistants vidéo sur des matches de Ligue 1, sans intervention sur le jeu (offline). Seconde étape, à partir de mars 2017: expérimentation avec intervention sur le jeu (online), en relation avec l’arbitre central et lors de matches tests uniquement."

"Par ailleurs, seul l’arbitre pourra demander l’avis de l’assistant vidéo, précise l’instance. Ses décisions ne pourront être modifiées que si les images ne sont sujettes à aucune interprétation et incontestables." Et la "3F" de conclure: "Engagée dans cette réflexion avec l’IFAB (l’International Football Association Board, ndlr) depuis janvier 2016, la FFF, en concertation avec la LFP, se félicite que la Direction technique de l’arbitrage s’implique dans ce projet porteur et prometteur pour l’avenir du football."

http://www.football.fr/ligue-1/articles ... -1-820307/

Avatar de l’utilisateur
Messages : 738

index

Hors ligneMessageBoidus » mer. 11 oct. 2017 16:40


Messages : 2970

index

Hors ligneMessageDageek » mer. 11 oct. 2017 16:45

LOL ok.
ces incidents sont arrivés à plusieurs reprises , mais bon, faut surtout pas aller contre.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 2655

index

En ligneMessageMrK » mer. 11 oct. 2017 17:06

Ces tests ont confirmé le parfait fonctionnement du système de la Goal Line Technology. Ce diagnostic a également permis de confirmer que des drapeaux, en obstruant le champ des caméras, avaient été à l’origine du dysfonctionnement.

Gné ? Donc quand les cameras voient plus le ballon, ça veut dire qu'il y a but ? C'est quoi cette explication ?
La GLT s'est trompée, très grossièrement sur cette action, et c'est tout ce qu'il peuvent nous dire ? Eh ben, c'est rassurant...


Avatar de l’utilisateur
Messages : 6077

index

Hors ligneMessagesolid.snake » jeu. 14 déc. 2017 15:49

Football : la Ligue 1 va dire oui à l’arbitrage vidéo
13h33, le 14 décembre 2017, modifié à 14h37, le 14 décembre 2017
Image
L’Assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP) doit voter jeudi l’instauration de l’assistance à l’arbitrage vidéo en Ligue 1, à partir de la saison 2018-2019.

C’était dans les tuyaux depuis plusieurs saisons, ce sera bientôt officiel. Le football professionnel français, à l’instar de l’Italie ou de l’Allemagne, va instaurer l’usage de l’assistance vidéo pour les arbitres. Le VAR (Video assistant referee) était un vœu pieux de l’ancien président de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez. Ce dernier s’était porté candidat pour que la Ligue 1 expérimente cet usage. L’Assemblée générale de la Ligue va entériner jeudi cet usage sur les pelouses de Ligue 1, pour la saison prochaine.

"Résoudre 80% des polémiques". Une décision saluée par Eric Borghini, président de la commission fédérale des arbitres à la Fédération française de football. "C’est une avancée majeure pour aider les arbitres, je pense que la vidéo peut résoudre grosso modo 80% des polémiques qui peuvent surgir dans les matches", estime le patron de l’arbitrage français pour Europe 1. "La vidéo est conçue pour ne pas retirer au football tout ce qui est émotion, fluidité du jeu. C’est un vrai plus qui va sécuriser les matches."

Problème, son expérimentation en Italie et en Allemagne, pour le moment, ne fait pas l’unanimité. Et c’est l’un des principaux arguments des "anti-video", l’utilisation de la "VAR" hache le jeu et nuit à la fluidité des rencontres. D’autres décisions, conséquence de l’usage de l’assistance à la vidéo, prêtent à la polémique. Cela a récemment été le cas lors du match de championnat italien entre le Torino et la Lazio Rome où un penalty, qui aurait dû être évident à la vidéo, n’a pas été sifflé et, qu’à l’inverse, un carton rouge a été sorti contre l’attaque laziale Ciro Immobile sur la base de la vidéo et de l'interprétation de l'arbitre. "C’est un soutien indispensable aux arbitres, mais je reste dubitatif sur l’usage qui en sera fait", juge au micro Europe 1 Eric Castellani, ancien arbitre international français.


Un cadre strict. Qu’Eric Castellani soit rassuré, l’assistance vidéo sera utilisée dans un cadre très strict, sur quatre points précis : Est-ce que le but est valide ou non ? Y-a-t-il penalty ou non ? Hors-jeu, par hors-jeu ? Et en cas d’erreur sur l’identité du joueur sanctionné d’un carton jaune ou rouge. "Nos arbitres sont préparés depuis plusieurs mois à cet usage, on est au point", rappelle Eric Borghini, qui prend l’exemple de Clément Turpin " désigné par la Fifa arbitre vidéo lors de récente finale de la Coupe intercontinentale".

Le Board tranchera en 2018. Reste une inconnue, et de taille : l’application de l’assistance vidéo ne sera effective qu’à la condition que le Board, qui régit les lois du jeu en matière de football, adopte l’utilisation de la vidéo. Si ce n’est pas le cas, la Ligue 1, mais aussi tous les autres championnats, ne pourront pas utiliser l’assistance vidéo à l’arbitrage. Réponse en mars 2018.

http://www.europe1.fr/sport/football-la ... eo-3520814

Messages : 1489

index

Hors ligneMessageFouilloux » jeu. 14 déc. 2017 16:54

Une go pro sur la tronche de chaque joueur, une caméra tous les deux mètres carrés, un rayon laser pour vérifier que le ballon a franchi la ligne de but, une dizaine de caméras embarquées dans un hélico tournant autour dessus du terrain, un jury de 12 arbitres pro pour valider les décisions de l'arbitre sur le terrain, et là, on aura un arbitrage digne de ce nom


Retourner vers « Avenue du Petit-Paradis »