Avatar de l’utilisateur
Messages : 42

index

Hors ligneMessageJLuc » lun. 14 janv. 2019 11:54

Calin Vitakic a écrit :Source of the post
JLuc a écrit :lol

Pourquoi lol ?


Dans les autres pays, ils sont cons alors.
Donc ne changeons rien, tout va très bien.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1357

index

Hors ligneMessageUrsulet » lun. 14 janv. 2019 12:11

JLuc a écrit :Source of the post
Calin Vitakic a écrit :Source of the post
JLuc a écrit :lol

Pourquoi lol ?


Dans les autres pays, ils sont cons alors.
Donc ne changeons rien, tout va très bien.


non, les autres pays sont moins cons et donc là bas ça marche.
PL, le forum où il n'y a que des experts...

Avatar de l’utilisateur
Messages : 5699

index

Hors ligneMessagedodger » lun. 14 janv. 2019 12:48

Fouilloux a écrit :Source of the post La proportionnelle, le pire système électoral qu'on puisse mettre en oeuvre en France : un système dans lequel ne fonctionnent que des alliances, et donc ou les partis à 5% ont le pouvoir, tandis que ceux arrivés en tête peuvent en être écartés (suivez mon regard...)
Pour ajouter de la merde au merdier, il n'y a pas mieux.

On a déjà donné, ça s'appelait la IVème République et le pays était ingouvernable.
Les victoires sont au football ce que les miracles sont à la religion, il en faut de temps en temps pour continuer à y croire.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 7555

index

Hors ligneMessagePO » lun. 14 janv. 2019 12:53

sergent pepper a écrit :Source of the post LE COUP DE GRAND DEBAT
Macron a écrit aux français une lettre qu’ils liront peut-être, s’ils ont le temps. Cette lettre sera un flop. Bavarde,sans angle qui souligne les enjeux politique, elle faufile son discours entre les sujets qu’elle aborde de façon erratique La demande de clarté et de sincérité qui monte du pays se dilue ici dans une dissertation laborieuse et chafouine. Ce qui tue dans l’œuf ce qu’elle pourrait être, c’est qu’elle affirme d’une part une volonté de continuité « droit dans les bottes » de la politique libérale et d’autre part le fait qu’on ne sait rien à propos de la façon dont les bavardages prévus donneront lieu à des décisions. Ce document, à lui seul, confirme l’incompréhension de Macron sur la nature du moment politique en cours. Imagine-t-on Mai 1968 se terminant dans un colloque décentralisé de cette sorte ?
Parfois en lisant, on se frotte parfois les yeux ! Quel culot quand même ! De fausses questions ouvertes sonnent comme autant de manifestes de pensée libérale. Comme cette saillie de faux bon sens : « Mais l’impôt, lorsqu’il est trop élevé, prive notre économie des ressources qui pourraient utilement s’investir dans les entreprises, créant ainsi de l’emploi et de la croissance. Et il prive les travailleurs du fruit de leurs efforts. Nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises pour corriger cela afin d’encourager l’investissement et faire que le travail paie davantage ». Autrement dit on ne peut remettre en cause la suppression de l’ISF ou la pérennisation du CICE puisque c’est ce qui est désigné par ce vocabulaire technocratique. Dès fois, la ficelle est vraiment très grosse : « Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ? A l’inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ? »
Qui pourrait bien être entrainé par une telle prose faite de tant de ruses et dissimulations ?
C’est le moment de rappeler que Macron a déjà fait deux fois le coup de grand débat. Une fois à propos de l’Outre-Mer, une seconde à propos de l’Europe. De tout cela il n’est rien sorti de concret. Même pas des souvenirs. Et pour ce qui concerne l’Europe, on peut dire que personne ne s’est rendu compte que l’événement avait lieu ! Il y a une différence de taille pourtant. Car ce nouveau « grand débat » est présenté comme la réponse à la situation d’insurrection citoyenne. Et cela au moment même où elle vient de faire une démonstration de force remarquée ce samedi. La seule question qui vaille c’est de savoir si elle répond si peu que ce soit à l’état d’esprit du moment. Je crois le contraire. Le décalage se ressent quasi physiquement. Le ton, l’abord des thèmes, tout sent à plein nez la technocratie, et l’arrogance intellectuelle. Et en même temps on voit crument le manque d’empathie pour le peuple en action. Pourtant ceux-là en 10 semaines 12 morts et 1000 blessés ont fait basculer le néo libéralisme triomphant dans la détestation universelle. Les stratèges de l’Elysée ne semblent pas comprendre que le slogan de toutes les manifestation est « Macron démission ». C’est cela qui fédère l’expression commune. C’est une sérieuse indication sur le fait que les questions sociales sont devenues une question désormais politique dans le pays. Ce qui ne se règle pas avec l’organisation de causeries. La vague de l’histoire passe. Quelqu’un le dit à Macron ?

Source ?

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1316

index

Hors ligneMessageSAV » lun. 14 janv. 2019 12:59

Le site de LFI, probablement.

Messages : 2433

index

Hors ligneMessagePedro_Henrique » lun. 14 janv. 2019 13:08

Facebook de Mélenchon ...

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1028

index

Hors ligneMessageechoes » lun. 14 janv. 2019 13:22

dodger a écrit :
Fouilloux a écrit :Source of the post La proportionnelle, le pire système électoral qu'on puisse mettre en oeuvre en France : un système dans lequel ne fonctionnent que des alliances, et donc ou les partis à 5% ont le pouvoir, tandis que ceux arrivés en tête peuvent en être écartés (suivez mon regard...)
Pour ajouter de la merde au merdier, il n'y a pas mieux.

On a déjà donné, ça s'appelait la IVème République et le pays était ingouvernable.


En tant qu'anarchiriche (je depose la copyright) , j'approuve ce concept d'ingouvernabilité.
Faut de la politique qui bouge, avec coup de trafalgar, chantage, voir enlevement de la famille.

Ca manque de fun la

Avatar de l’utilisateur
Messages : 7555

index

Hors ligneMessagePO » lun. 14 janv. 2019 13:29

La lettre de E. Macron en tant que telle est très bien. Elle pose les questions qui sont les enjeux de notre société. Le nier serait nier une évidence.

Alors évidemment, les "anti" vont sans aucun doute cristalliser autour du maintien de la suppression de l'ISF sous son ancienne forme, mais ça c'est un marqueur politique. Lui demander de revenir sur ce point, ça serait comme demander à Marine Le Pen de revenir sur le sujet de l'immigation ou de l'Europe si elle avait été élue, ou à JL Mélenchon de revenir sur la VIème république ou l'Europe s'il avait été élu. Macron a une conviction sur ce sujet. L'histoire montrera s'il s'est trompé.

Pour le reste, la question principale que pose cette lettre, c'est le modus operandi. Encore une fois, la majorité des questions sont des questions de bon sens. Reste à savoir qui va y répondre ? Comment seront récoltées les réponses ? Comment elles seront rendues publiques ? Quelle sera la représentativité de la population y ayant répondu ? Quelles décisions opérationnelles en découleront ?

Ce genre de boîte à idées n'a de sens que si la population qui y répond est représentative de la population française. Et pour ça, à ce jour, on n'a pas trouvé mieux qu'un scrutin national sur la base de programmes clairement exposés. Le dernier exercice de ce type date de Mai 2017. Exemple : Si demain, de la boîte à idées ressort massivement le faire de rétablir la peine de mort, de limiter drastiquement l'immigration, de sortir de l'Europe, ou d'augmenter le Smic à 2500 €, on fait quoi ?

A partir de là, si Marine Le Pen parvient à faire croire à l'opinion publique qu'à travers ces quelques 10aines de milliers de gilets jaunes à très haute visibilité, la France dans son intégralité serait en train de jouer le fameux "3ème tour" sur lequel JL Mélenchon s'est cassé les dents, c'est qu'elle aura joué habilement en phagocytant ce mouvement, qui n'y aura pas opposé une résistance farouche soit dit en passant.

Quand on parle représentativité, autre question : Où sont les syndicats ? Au + fort du mouvement des gilets jaunes on a eu 300.000 personnes dans les rues. Dès que Macron a supprimé l'augmentation du Diesel, et autres mesures demandées par les GJ originels, on est tombé immédiatement à quelques 10aine de milliers de manifestants les WE. Il y a peu ou prou 3 millions de Salariés/Fonctionnaires syndiqués en France. Où sont-ils ? Pourquoi ne sont-ils pas massivement présents sur ce mouvement des gilets jaunes ? Qu'est-ce qui aujourd'hui les conduit à soutenir du bout des lèvres ce mouvement qui pourtant perdure depuis des semaines ? Je m'étonne que personne ne se pose cette question qui pourtant saute aux yeux.

Messages : 5385

index

En ligneMessagejames » lun. 14 janv. 2019 15:31

PO a écrit :Source of the post La lettre de E. Macron en tant que telle est très bien. Elle pose les questions qui sont les enjeux de notre société. Le nier serait nier une évidence.

Alors évidemment, les "anti" vont sans aucun doute cristalliser autour du maintien de la suppression de l'ISF sous son ancienne forme, mais ça c'est un marqueur politique. Lui demander de revenir sur ce point, ça serait comme demander à Marine Le Pen de revenir sur le sujet de l'immigation ou de l'Europe si elle avait été élue, ou à JL Mélenchon de revenir sur la VIème république ou l'Europe s'il avait été élu. Macron a une conviction sur ce sujet. L'histoire montrera s'il s'est trompé.

Pour le reste, la question principale que pose cette lettre, c'est le modus operandi. Encore une fois, la majorité des questions sont des questions de bon sens. Reste à savoir qui va y répondre ? Comment seront récoltées les réponses ? Comment elles seront rendues publiques ? Quelle sera la représentativité de la population y ayant répondu ? Quelles décisions opérationnelles en découleront ?

Ce genre de boîte à idées n'a de sens que si la population qui y répond est représentative de la population française. Et pour ça, à ce jour, on n'a pas trouvé mieux qu'un scrutin national sur la base de programmes clairement exposés. Le dernier exercice de ce type date de Mai 2017. Exemple : Si demain, de la boîte à idées ressort massivement le faire de rétablir la peine de mort, de limiter drastiquement l'immigration, de sortir de l'Europe, ou d'augmenter le Smic à 2500 €, on fait quoi ?

A partir de là, si Marine Le Pen parvient à faire croire à l'opinion publique qu'à travers ces quelques 10aines de milliers de gilets jaunes à très haute visibilité, la France dans son intégralité serait en train de jouer le fameux "3ème tour" sur lequel JL Mélenchon s'est cassé les dents, c'est qu'elle aura joué habilement en phagocytant ce mouvement, qui n'y aura pas opposé une résistance farouche soit dit en passant.

Quand on parle représentativité, autre question : Où sont les syndicats ? Au + fort du mouvement des gilets jaunes on a eu 300.000 personnes dans les rues. Dès que Macron a supprimé l'augmentation du Diesel, et autres mesures demandées par les GJ originels, on est tombé immédiatement à quelques 10aine de milliers de manifestants les WE. Il y a peu ou prou 3 millions de Salariés/Fonctionnaires syndiqués en France. Où sont-ils ? Pourquoi ne sont-ils pas massivement présents sur ce mouvement des gilets jaunes ? Qu'est-ce qui aujourd'hui les conduit à soutenir du bout des lèvres ce mouvement qui pourtant perdure depuis des semaines ? Je m'étonne que personne ne se pose cette question qui pourtant saute aux yeux.
tu devrais suggérer à macron de mettre ta question dans sa lettre.
Il vaut mieux donner à réfléchir plutôt que de chercher à convaincre.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 11750

index

Hors ligneMessageDjeunzzz » lun. 14 janv. 2019 16:09

Droit de suite, pour james ou columbo :

Affaire Fillon : le renvoi en correctionnelle requis

Le parquet national financier a requis un procès devant le tribunal correctionnel pour François Fillon et son épouse Penelope, dans l'affaire des emplois présumés fictifs de cette dernière, a appris l'AFP vendredi de source proche du dossier, confirmant une information du Monde.
Il revient désormais au juge d'instruction de décider de renvoyer, ou non, sur le banc des prévenus l'ex-candidat de la droite à la présidentielle de 2017, son épouse, ainsi que son ancien suppléant parlementaire Marc Joulaud, également mis en examen dans cette enquête.
Si le magistrat suivait ces réquisitions, un procès ne pourrait toutefois pas se tenir avant plusieurs mois en raison des délais inhérents au calendrier judiciaire.

Contacté par l'AFP, le PNF n'a pas souhaité faire de commentaires dans l'immédiat.
"Ce n'est pas une surprise, c'est la suite sans surprise de la procédure", a réagi auprès de l'AFP un membre de l'entourage de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy.
"Je ne souhaite pas réagir sur un document dont je n'ai pas encore eu connaissance à cette heure", a-indiqué de son côté à l'AFP Me Antonin Lévy, avocat de François Fillon.
"Ouvriers, paysans, ou militaires en campagne, tout le monde passe un jour sur un pont Ducran & Lapoigne !"

Avatar de l’utilisateur
Messages : 2675

index

Hors ligneMessageemille » lun. 14 janv. 2019 16:21

La vdn de ce matin n'a même pas été fichu de publier la lettre de Macron !

Messages : 5385

index

En ligneMessagejames » lun. 14 janv. 2019 17:40

ai je dit qu'il n'était pas coupable ? j'ai ralé car cela a été très long par rapport a d autres affaires, et surtout de la concordance de la sortie de l'info avec l élection alors qu'il semble que c'était connu avant d après les déclarations de certains.
d'aucuns diront que c 'était de bonne guerre, mais la droiture doit être respectée par tout le monde, y compris les donneurs de leçons.
Maintenant tant qu'il n'y a pas condamnation il est toujours innocent.
Il vaut mieux donner à réfléchir plutôt que de chercher à convaincre.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 11750

index

Hors ligneMessageDjeunzzz » lun. 14 janv. 2019 17:43

Ben oui, on suit l'affaire, c'est tout...
"Ouvriers, paysans, ou militaires en campagne, tout le monde passe un jour sur un pont Ducran & Lapoigne !"

Messages : 5385

index

En ligneMessagejames » lun. 14 janv. 2019 17:48

par exemple si cela était sorti aux priùaires on aurait pas eliminé jupé, sali en douce (par qui ?) sur les reseaux sociaux.
Il vaut mieux donner à réfléchir plutôt que de chercher à convaincre.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 7555

index

Hors ligneMessagePO » lun. 14 janv. 2019 18:00

james a écrit :Source of the post ai je dit qu'il n'était pas coupable ? j'ai ralé car cela a été très long par rapport a d autres affaires, et surtout de la concordance de la sortie de l'info avec l élection alors qu'il semble que c'était connu avant d après les déclarations de certains.
d'aucuns diront que c 'était de bonne guerre, mais la droiture doit être respectée par tout le monde, y compris les donneurs de leçons.
Maintenant tant qu'il n'y a pas condamnation il est toujours innocent.

Le temps judiciaire est terriblement long, essentiellement parce que les protagonistes font tout pour aller au maximum des délais et des recours.
J'ai moi-même participé à mon corps défendant à ce "jeu" aux Prud'hommes.
Parfois, voire souvent, étant dans une logique industrielle de réactivité, quand la partie adverse m'envoyait des questionnements, je m'efforçais d'y répondre au plus vite. Pour moi, c'était logique. Et à partir de là, je me suis aperçu que si mon avocat avait 2 mois pour répondre à son confrère, il transmettait mes réponses en question 2 mois après quand bien même il aurait eu de ma part 1 mois et demi-avant. Idem, si la partie adverse ne se pressait pas pour répondre (Probablement pour les mêmes raisons), personne ne le relançait.

Ce qui est "remarquable" dans l'affaire Fillon, ça n'est pas le temps que ça prend depuis 1 an et demi, mais l'extrême réactivité du parquet pour mettre Fillon en examen avant la Présidentielle. Néanmoins, on peut imaginer que Fillon n'était pas défendu par un avocat stagiaire, et que si Fillon a été aussi rapidement mis en examen (Et non en tant que "témoin assisté" comme avait pu l'être d'autres politiques avant lui), c'est que dès le départ les éléments recueillis étaient compromettants.

Extrait de LégiFrance.
Lorsque, dans le cadre de l'information judiciaire qu'il dirige, le juge d'instruction veut procéder à l'audition d'une personne contre laquelle existent des indices graves ou concordants prouvant son implication dans les faits instruits ou d'une personne nommément visée par un réquisitoire du procureur de la République, mais qui n'ont pas encore été placées sous le statut de témoin assisté, il est obligé de les placer sous le statut de témoin assisté ou de les mettre en examen.
Modifié en dernier par PO le lun. 14 janv. 2019 18:01, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Messages : 11750

index

Hors ligneMessageDjeunzzz » lun. 14 janv. 2019 18:01

On ne va pas refaire l'histoire, et on ne sait pas ce qui se serait passé si l'info était sortie avant, ou après.
Tu t'es plaint plusieurs fois de l'absence de suite judiciaires après la mise en examen de Fillon, on a parlé il y a un mois de la condamnation de Marc Ladreit de Lacharrière, ben je continue à suivre les dossiers et t'en informe.
"Ouvriers, paysans, ou militaires en campagne, tout le monde passe un jour sur un pont Ducran & Lapoigne !"

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1884

index

En ligneMessagejem59 » lun. 14 janv. 2019 18:13

james a écrit :Source of the post ai je dit qu'il n'était pas coupable ? j'ai ralé car cela a été très long par rapport a d autres affaires, et surtout de la concordance de la sortie de l'info avec l élection alors qu'il semble que c'était connu avant d après les déclarations de certains.
d'aucuns diront que c 'était de bonne guerre, mais la droiture doit être respectée par tout le monde, y compris les donneurs de leçons.
Maintenant tant qu'il n'y a pas condamnation il est toujours innocent.

avec les reports et faires appels il sera en chaise roulante

Avatar de l’utilisateur
Messages : 1884

index

En ligneMessagejem59 » lun. 14 janv. 2019 18:14

james a écrit :Source of the post par exemple si cela était sorti aux priùaires on aurait pas eliminé jupé, sali en douce (par qui ?) sur les reseaux sociaux.

il faut se poser la question a qui profite la sortie de toute cette affaire

Avatar de l’utilisateur
Messages : 11750

index

Hors ligneMessageDjeunzzz » lun. 14 janv. 2019 18:20

À la démocratie.
"Ouvriers, paysans, ou militaires en campagne, tout le monde passe un jour sur un pont Ducran & Lapoigne !"

Avatar de l’utilisateur
Messages : 6169

index

Hors ligneMessagelucdelil » lun. 14 janv. 2019 19:32

ils se mettent déja sur la gueule
ca va être extra la suite des événements ^^

"Gilets jaunes" : Priscillia Ludosky et Eric Drouet s'écharpent autour du nom "La France en colère"
Priscillia Ludosky déplore le "comportement" et les "menaces" d'Eric Drouet. Ce dernier nie toute tension.

https://www.francetvinfo.fr/economie/tr ... zMsATXoIA#
La vie est belle !


Retourner vers « Avenue du Petit-Paradis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : james, jem59, Lejo, Medusant, mlebbe, nicolas, sergent pepper, toones et 20 invités